Chutes de hauteur
1ère cause de mortalité au travail dans le secteur du BTP, les chutes de hauteur représentent un risque majeur. Par conséquent, la prévention de ce risque et le respect de certaines règles de sécurité sont indispensables.
 

 

  Situations de travail
  • Utilisation de marchepieds, d'escabeaux ou d'échelles
  • Travail sur toitures, passerelles, charpentes...
  • Travail sur échafaudages
  • Travail au moyen de cordes 
  • Travail à proximité d'une tranchée, d'une fouille
  La notion de hauteur ne se définit plus par une hauteur minimale. Un travailleur est en hauteur dès qu'il existe un dénivellé (ex : travail à proximité d'une tranchée, descente d'un véhicule, utilisation d'un marchepied). 

 

  Risques pour la santé
  • Perte d'équilibre
  • Chute de matériaux ou matériel
  • Renversement échelle, échafaudage
  • "Syndrome du harnais" (suspension immobile prolongée dans un harnais)
  • Electrisation (par contact avec un conducteur éléctrique lors de la chute)

  Chutes de hauteur : Les chiffres dans le BTP 

           2ème cause d'accidents graves et mortels
           1ère cause d'accidents graves et mortels
 
 
 
 Mesures de protections

Protections collectives

  Le chef d'entreprise a l'obligation de privilégier les mesures de protection collectives. Quelques exemples :

  • Filets de sécurité, gardes-corps...
  • Utilisation d'échafaudages de pied, roulants...
  • Utilisation de PEMP (Plate-forme élévatrice mobile de personne), de PIRL (Plate-forme individuelle roulante légère)...

 

Protections individuelles

Dans le cas où la mise en place de protections collectives n'est techniquement pas possible, il faut recourir au dispositif de protection individuelle qui est composé de :

  • Longes avec absorbeur de choc (NF EN 355) ou enrouleur (NF EN 360)
  • Points d'ancrages (NF EN 795)
  • Harnais anti-chute (EN 361)
  • Connecteurs (EN 362)

  Précautions d'utilisation 
  • Réaliser une évaluation préalable du risque et mettre en oeuvre des mesures de prévention
  • Former les utilisateurs
  • Stocker le dispositif dans un sac à l'abri de l'humidité, des rayons solaires, de la graisse...
  • Contrôler l'équipement et les points d'ancrage avant utilisation
  • Réaliser les contrôles périodiques et renseigner le registre de sécurité. 
  Le harnais est un EPI qui peut exposer ses utilisateurs au risque du syndrome du harnais (SDH). Il est la conséquence d'une suspension immobile prolongée dans un harnais. Ce syndrome abouti en quelques minutes à une perte de connaissance et, en l'absence de prise en charge, au décès.

 

   Travail sur échelles, escabeaux et PIR(L) 

Règle d'utilisation

L'utilisation d'échelles et d'escabeaux est extrêmement limitée par la réglementation.

 Les échelles et les escabeaux ne sont pas des postes de travail  mais des moyens d'accès en hauteur !
 
Leur utilisation comme poste de travail est tolérée en cas d'impossibilité technique de mise en place d'équipement de protection collectives (ex : gardes-corps). Elle doit être strictement limitée :
  • Aux travaux de courte durée et non répétitifs
  • Lorsque le risque de chute est faible
Le chef d'entreprise devra avoir réalisé une évaluation formalisée dans le Document Unique justifiant le choix de l'échelle comme moyen d'accès ou comme positionnement d'un poste de travail. 
Les Plateformes Individuelles Roulantes (PIR) et les Plateformes Individuelles Roulantes Légères (PIRL) permettent d'être en accord avec la réglementation qui interdit l'utilisation d'échelles et d'escabeaux comme poste de travail. 
 

Conditions d'utilisation 
  • Réaliser une évaluation préalable du risque et mettre en oeuvre les mesures de prévention (Document Unique)
  • Avant utilisation, identifier tout risque électrique
  • Vérifier la conformité et le bon état des éléments
  • Installer un balisage de sécurité si zone de passage
  • Les zones d'appui doivent être stables, de niveau, non glissantes et dégagées
  • Au besoin pour stabiliser l’échelle, fixez-la au terrain ou au mur à l’aide d’un point d’ancrage, une cale, un piquet enfoncé dans le sol ou un système équivalent
  • Prévoir un dépassement d'1 mètre du niveau d'accès pour les échelles
  • Toujours maintenir 3 points de contact sur les échelons/marches de l'équipement
  • Monter et descendre face à l'équipement
  • Utiliser ces équipements les mains libres
  • Ne jamais monter sur les 3 derniers barreaux de haut d'une échelle

 

 

 Travail sur échafaudage                                                                                                                                   

On distingue différents équipements :

  • Echafaudage de pied (ou fixe)
  • Echafaudage roulant
  • Echafaudage suspendu....

Conseils d'utilisation 
  • Réaliser une évaluation préalable du risque et mettre en oeuvre les mesures de protections et de prévention (Document Unique)
  • Utiliser du matériel conforme : marque NF
  • Suivre la notice d'utilisation du constructeur
  • Les monteurs/démontateurs et les utilisateurs doivent être formés
  • Ne mélanger pas les éléments de différents matériels
  • Ne forcer pas sur les éléments de l'échafaudage
  • Vérifier le sol d'assise avant montage  
  • L'accès doit se faire par l'intérieur, par des trappes et des échelles d'accès
  • Fermer la trappe d'accès après chaque utilisation
  • Veiller à l'état et au dégagement des planchers
  • Vérifier que le plancher n'est pas surchargé
  • La charge maximale doit être indiquée sur chaque plancher et sur la classe de chargement sur la structure
  • La distance entre l'échafaudage et le mur doit être inférieur à 20 cm (sinon prévoir un garde corps intérieur)
  • Protéger le passage autour de l'échafaudage au moyen d'un balisage et d'une signalisation interdisant l'accès aux personnes non autorisées
  • Si l'échafaudage empiète sur la voie publique demander une autorisation et prévoir un balisage (nocturne et diurne) ainsi que des protections
  • Le matériel doit être examiné avant toute mise en service (état général) et au moins tous les 3 mois par des personnes compétentes. Attention : ces vérifications doivent être réalisées par des personnes qualifiées et elles doivent être consignées dans le registre de sécurité

Spécificités échafaudages fixes :
  • Choisir du matériel avec la marque NF et avec MDS (Montage et Démontage en Sécurité)
  • Ancrage de l'échafaudage au bâtiment par chevillage 

Spécificités échafaudages roulants :
  • Bloquer les roues pendant le montage et au cours du travail
  • S'assurer que les roues ne sont pas surchargées
  • Accéder par un système de trappes intérieures
  • Garder les planchers propres et non encombrés
  • Ne pas déplacer l'échafaudage avec une personne sur le plancher

Protections collectives
Exemples de mesures de sécurité pour échafaudages :
  • Liens pour la sécurisation des bâches
  • Filets à débris et systèmes de filets de sécurité pour le captage des chutes de débris
  • Plaques pour pieds d'échafaudages pour assurer la stabilité de l'équipement...

Protections Individuelles pour les monteurs

  • Chaussures de sécurité
  • Casque de protection (contre le chute d'objets et les coups)
  • Gants
  • Equipement complet antichute...

 

 

 

Règle d'utilisation

Les Plates-formes Élévatrices Mobiles de Personnes (PEMP) ou nacelles élévatrices sont des appareils de levage permettant à une ou plusieurs personnes de travailler en hauteur en sécurité.

 Leur utilisation est strictement réservée aux conducteurs âgés de 18 ans minimum, formés et en possession d'une autorisation de conduite ! 

L’utilisation d’une PEMP est strictement limitée aux travailleurs ayant été formés. Cette formation s'applique à tous les conducteurs y compris les intérimaires, conducteurs occasionnels et travailleurs indépendants.
L’autorisation de conduite est délivrée par le chef d’entreprise au conducteur d’engin s’il respecte les trois conditions suivantes :
1. Être déclaré apte par le médecin du travail
2. Avoir suivi une formation spécifique sur les connaissances et le savoir-faire de la conduite en sécurité pour une catégorie visée (CACES ou équivalent)
3. Connaitre le lieu de travail et les instructions à respecter sur le(s) site(s)
Les PEMP sont classées en six catégories : 

Conditions d'utilisation
  • Choisir une PEMP adaptée à la tâche à réaliser
  • Respecter les consignes d'utilisation du constructeur
  • Réaliser systématiquement une inspection visuelle avant la mise route de la nacelle (présence des éléments de sécurité, absence de fuites, propreté du matériel...)
  • Baliser la zone de travail surplombée par la PEMP
  • Demander une autorisation d’occupation du domaine publique si la nacelle stationne sur la voie publique
  • Vérifier la résistance du sol (présence de réseaux enterrés, cuves, drains, divers regards, …) et la stabilité des points d’appui ; utilisez des cales
  • Prendre en compte les obstacles dans l’environnement de travail (arbres, bâtiments, lignes électriques, engins, dénivellation, …)
  • Coordonner le travail avec le personnel au sol (communication, périmètre de sécurité, guidage)
  • Porter les EPI adaptés (gants, chaussures de sécurité, casque de sécurité, harnais + longe reliée au point d’ancrage de la PEMP)
 Dès lors qu’il y a un ancrage dans la PEMP et que la notice d’instructions préconise le port d’EPI (harnais + longe reliée au point d’ancrage de la PEMP), le conducteur de la PEMP doit utiliser un système de retenue après avoir bénéficié d’une formation adéquate comportant un entraînement au port de ces équipements (harnais, longe, ancrages).

  Une PEMP n’est pas un moyen d’accès, ne jamais sortir de la nacelle pour accéder à un poste de travail en hauteur. 

 


 

 Travail à la corde

Règles d'utilisation 

 Il faut toujours privilégier l'utilisation des échafaudages aux cordes. Vous pouvez néanmoins recourir provisoirement aux cordes en cas d'impossibilité technique (contraintes structurelles de l'environnement, d'accès...).

 Les techniques d'accès et de positionnement au moyen de cordes ne sont pas des postes de travail ! 
 
Attention, il est interdit d'affecter les jeunes travailleurs à des travaux en hauteur portant sur les arbres (aucune dérogation possible).

 

Conditions d'utilisation 

L'utilisation des techniques d'accès et de positionnement au moyens de cordes nécessitent :
  • Une évaluation préalable du risque et la mise en oeuvre de mesures de prévention
  • 2 cordes (une corde de travail et une corde de sécurité munie d'un système d'arrêt de chute) munies de 2 points d'ancrages séparés
  • Un harnais de sécurité et un système autobloquant automatique
  • Un protocole de sécurité
  • Que le travail soit programmé et supervisé de telle sorte qu'un secours puisse être immédiatement porté au travailleur en cas d'urgence
  • Que les outils et autres matériels utilisés par le travailleur soient correctement attachés pour éviter leur chute
  • La formation des travailleurs.
 
   Outils et solutions

Pour vous accompagner dans la maîtrise de vos risques, IRIS-ST met à votre disposition des outils que vous pouvez utiliser et vous approprier. Ces outils sont disponibles dans la rubrique "BOITE A OUTILS" :

  • Mémos prévention par risques : Travail en hauteur
  • Document Unique
  • Registre de sécurité
  • Fiches EPI par métier
  • En cas d'accident du travail
  • En cas de maladies professionnelles...