Vibrations

A chaque utilisation d'une machine ou d'un engin, l'ensemble du corps subit des vibrations. Celles-ci peuvent engendrer de graves traumatismes irréversibles.

Sommaire
 
 
 
 
 
 

 Situations de travail

  • Utilisation de machines portatives guidées à la main (perceuse, meuleuse, marteau piqueur, clé à choc, ponceuse vibrante...)
  • Pièces travaillées à la main (polissage), qui vont engendrer des vibrations aux mains et aux bras ;
  • Conduite de véhicules ou d'engins de chantier, qui vont causer des vibrations à l'ensemble du corps.

 

 

 

 

 

 

 

 Risques pour la santé 

  • Douleurs dans les bras et les mains
  • Gênes fonctionnelles au niveau des articulations, lésions musculaires
  • Lombalgies, hernies discales
  • Perte de sensation au toucher du chaud et du froid

 ATTENTION : Ces symptômes peuvent apparaître plusieurs mois à plusieurs années après le début de l'exposition. A long terme, ils sont irréversibles.

 

 Ce que dit la loi 

La réglementation a défini une Valeur Limite d'Exposition Professionnelle (VLEP) que doit respecter le chef d'entreprise. Pour cela, il a l'obligation d'évaluer, voire de mesurer, le niveau d'exposition de ses salariés. En fonction des seuils atteints, le chef d'entreprise doit mettre en oeuvre certaines mesures :

 

D'autre part, si les valeurs dépassent 2,5 m/s2, une surveillance médicale renforcée doit être mise en place. 

Enfin, le chef d'entreprise doit informer et former ses salariés exposés au risque de vibration. 

 

 Bonnes pratiques de prévention

  • Intaller des accessoires visant à réduire les vibrations (ex: poignées antivibratiles, gants de protection anti-vibrations, siège à suspension, tapis anti-vibrations...)

  • Utiliser du matériel conforme et entretenu
  • Faire des pauses régulières ou alterner les tâches pour limiter le temps d'exposition aux vibrations
  • Se protéger du froid et de l'humidité pour diminuer les effets des vibrations

 

  • Téléchargez le mémo prévention d'IRIS-ST : Vibrations