Electricité
Les interventions sur chantier, le travail en atelier, l'utilisation d'équipements électriques... quelque soit le métier les artisans du BTP sont exposés au risque électrique. Chaque année il est responsable d'accidents graves.
 
 
 

 Situations de travail

  • Travaux au voisinage ou sur des installations électriques (remplacement chauffe-eau, travaux de peinture autour d'une prise de courant, pose et dépose d'appareillage électrique, de prises, intervention sur un tableau électrique...)
  • Utilisation d'équipements électriques (machines électriques portatives, machines électriques fixes...)
  • Travaux au voisinage de lignes sous tension (conducteur d'engins, monteurs d'échafaudages...).

 

 Risques pour la santé

  • Brûlures, contusions
  • Electrisation (le corps est traversé par le courant électrique)
  • Electrocution (électrisation mortelle)

 ATTENTION : Le risque électrique varie selon l'intensité !

Autres conséquences possibles :

  • Chute de hauteur
  • Démarrage intempestif d'une machine
  • Incendie
  • Explosion

 

 Le risque électrique est d'autant plus dangereux que la présence de courant électrique est imperceptible pour l'Homme (pas de bruit, pas d'odeur !).

 

 Obligations réglementaires

Le chef d'entreprise doit :

  • Réaliser une évaluation préalable du risque et mettre en oeuvre des mesures de protections et de prévention pour éviter ou limiter le risque (Document Unique)
  • Informer et former ses salariés sur le risque
  • Privilégier les travaux hors tension et limiter les travaux au voisinage
  • Délivrer une habilitation pour les travailleurs effectuant des opérations sur des installations électriques ou dans leur voisinage

 Salariés du bâtiment vous êtes tous concernés (électriciens, plombiers, chauffagistes, peintres, maçons, menuisiers...) ! N'oubliez pas également le personnel sous-traitant, les intérimaires et les travailleurs indépendants.

  • Remettre à chaque travailleur habilité un carnet de prescriptions, complété par des instructions de sécurité particulières au travail effectué 
  • Mettre à disposition les EPI conformes et adaptés à l'activité du salarié (casque, écran facial, gants isolants...). Aucun objet conducteur (montre, bijou..) ne doit être porté en même temps avec un EPI lors d'intervention sous basse tension.

 

 

Comment habiliter un salarié ?

Le salarié doit :

- Etre reconnu apte médicalement
- Avoir suivi une formation théorique et pratique à la sécurité électrique et reçu une attestation de formation
- Avoir reçu le titre d'habilitation électrique
 
► La formation
 
La formation relève de la responsabilité du chef d'entreprise qui peut l'assurer par ses propres moyens (s'il possède les compétences) ou la confier à un organisme de formation. 
 
A l'issue de la formation le salarié reçoit une attestion de formation qui prouve au chef d'entreprise que son salarié a bien été formé et qu'il peut lui délivrer un titre d'habilitation électrique.
 

► L'habilitation

- Précise la nature des opérations que le salarié est habilité à réaliser, le champs d'application et le symbole d'habilitation
- Elle est limitée dans le temps
- Doit être examinée au moins 1 fois par an et chaque fois que nécessaire
(mutation de l'habilité, changement de fonction, modification de l'aptitude médicale, modifications importantes des ouvrages ou installations, interruption de pratique de + 6 mois...).
 
 RAPPEL
Elle est obligatoire pour :
 
- Effectuer toutes opérations sur des ouvrages ou installations électriques en exploitation ou dans leur voisinage
- Surveiller les opérations sur des ouvrages ou installations électriques en exploitation ou dans leur voisinage
- Accéder sans surveillance aux locaux et emplacements à risque de choc électrique.
 
 
Quelle habilitation pour quelle opération ?
 
 
 
Remarques :
- L'habilitation B n'entraîne pas l'habilitation H, ni réciproquement
- L'habilitation BR inclut l'habilitation BS
- Une habilitation d'indice numérique (1 ou 2) entraîne l'attribution des habilitations d'indice inférieur, exclusivement pour les opérations sur les ouvrages du même domaine de tension pour une même nature d'opérations
- Une habilitation BC ou HC n'entraîne pas l'attribution des autres types d'habilitation (B1, B2, BR, H1, H2...)
- Une même personne peut cumuler des habilitations de symboles différents.
 

 

 

 

 Mesures en cas d'accidents

  • Couper le courant sans toucher le corps de la victime (par interrupteur, disjoncteur...)
  • Si la coupure est impossible, interdire toute approche en attendant les secours pour se protéger et protéger les autres personnes
  • Prévenir les secours (18 ou 112). Ne jamais raccrocher avant qu'on vous le demande
  • Suivre les conseils donnés par les secours
  • Couvrir la victime
  • Brûlure thermique : laver à grande eau.

 Ne jamais faire boire la victime.

 

 Outils et solutions

Pour vous accompagner dans la maîtrise de vos risques, IRIS-ST met à votre disposition des outils que vous pouvez utiliser et vous approprier. Ces outils sont disponibles dans la rubrique "BOITE A OUTILS" :

  • Document unique
  • Fiches EPI par métier
  • En cas d'accident du travail...