Charpentier

Le charpentier conçoit et réalise les ossatures qui serviront de support aux menuiseries et aux couvertures de tous types de bâtiments (dont les maisons à ossature bois). Après le traçage en atelier et l'exécution des assemblages, il réalise le levage et le montage sur chantier.

Sommaire :
 
 
 
 
 Quelques chiffres AT/MP du métier
 
Année 2016 (source CNAM)
 
 
Pour suivre l'évolution de la sinistralité, consultez également la fiche Statistiques AT-MP année 2013
 
              
 
 Risques du métier et moyens de prévention
 

Découvrez ci-dessous les risques les plus représentatifs de votre métier. Pour chaque risque, vous trouverez des conseils de prévention ainsi que des outils à votre disposition. 

 
 
   Circonstances : 
  • Port de charges lourdes (pièces de charpente, panneaux, éléments d'échafaudages...)
  • Blessure lors de la manipulation de matériaux 
  • Postures contraignantes, travail en équilibre instable, travail en force, amplitudes articulaires
   Moyens de prévention :
  • Chaque fois que possible, limiter les phases d'assemblage sur chantier en les réalisant en amont en atelier
  • Utiliser des aides à la manutention et engins de levage
  • En atelier, organiser le flux de marchandise de sorte à éviter toute manutention superflue ou évitable
  • Approvisionner les matériaux au plus près de la zone de travail
  • Privilégier la manutention à plusieurs lorsqu'aucune aide mécanisée n'est possible
  • Privilégier des outils et machines portative dont le poids est réduit (Lève-charpente, cloueur à gaz, boulonneuse...)
  • Porter des gants de manutention adaptés
  • Informer et former les salariés du risque (formation type PRAP ou Gestes et Postures) 

 

   Circonstances :

  • Déplacements sur le chantier ou dans l’atelier

   Moyens de prévention :

  • Maintenir le chantier rangé et garder les axes de circulation dégagés
  • Assurer un éclairage suffisant des lieux de travail
  • Sécuriser et signaler tout élément pouvant engendrer une chute ou un trébuchement

 

    Circonstances : 
  • Chute depuis la toiture
  • Chute à travers la toiture (lors de travaux de réparation)
  • Chute à travers les éléments de charpente
  • Chute d'escabeau ou de plateforme de travail 
  • Chute d'une nacelle
  • Chute d'échafaudage (plancher encombré, échafaudage vétuste ou mal stabilisé...)
  • Chute d'échelle
  • Utilisation d'escaliers

    Moyens de prévention :

  • Choisir un équipement de travail en hauteur adapté à la tâche à réaliser
  • S'assurer du bon état du moyen d'accès en hauteur (échafaudage, échelle, plateforme, nacelle...)
  • Utiliser des échafaudages périphériques, des filets anti-chute et des protections en bas de pente et en rives latérales
  • Installer des filets de protection en sous-face
  • Envisager le port du harnais lorsque la protection collective n'est pas suffisante
  • Utiliser les échelles (hors échelles de toit) comme moyen d'accès et non comme poste de travail
  • Informer et former les travailleurs au travail en hauteur (formation obligatoire pour le montage/démontage et l'utilisation des échafaudages + formation obligatoire au port du harnais)
  •  

   

   Circonstances :

  • Utilisation de machines d'usinage en atelier
  • Utilisation de machines portatives (meuleuse, scie, perceuse, rabots, pistolet à scellement...)
  • Utilisation d'outils à main (marteau, herminette...)

   Moyens de prévention :

  • Assurer l'entretien régulier des machines et outils
  • S'assurer que les dispositif de sécurité (capots...) sont en place et fonctionnels
  • Porter des gants de protection, un masque, des bouchons d'oreille et des lunettes de protection

 

   Circonstances :

  • Utilisation de chariots élévateurs
  • Utilisation de nacelles
  • Utilisation de grues mobiles ou grues auxiliaires de chargement de véhicule

   Moyens de prévention :

  • Assurer l'entretien périodique des engins (conformément aux prescriptions du fabricant)
  • Vérifier visuellement l'état du véhicule/engin avant chaque utilisation
  • Utiliser l'engins conformément aux préconisations (respect des charges maximales, élingage, état du sol, arrimage éventuel des charges...)
  • Choisir la zone de déchargement des éléments de charpente se sorte à assurer la stabilité de l'engin
  • Assurer la sécurité autour de l'engin lors de son utilisation (sécurité des piétons et des autres véhicules)
  • Former le personnel à l'utilisation des engins (type CACES) et délivrer une autorisation de conduite à chaque conducteur formé et reconnu apte

 

   Circonstances :

  • Utilisation de matériel bruyant (machines, marteaux...)
  • Travail dans un environnement bruyant

   Moyens de prévention :

  • Privilégier l'achat de matériel émettant le moins de bruit possible
  • Utiliser une protection auditive (privilégier les bouchons d’oreilles moulés sur-mesure)
  • Informer et former les salariés sur le risque bruit

   

  • Consultez la rubrique "Bruit" d'IRIS-ST
  • Téléchargez le mémo prévention d'IRIS-ST : Bruit

 

   Circonstances :

  • Utilisation de machines portatives (perceuses, meuleuses...)
  • Utilisation d'un marteau

   Moyens de prévention :

  • Choisir des machines et des outils avec un niveau de vibrations réduit 

 

 

 

   Circonstances : 

  • Travaux de réparation sur des ouvrages anciens (avant 1997) susceptibles de contenir de l'amiante


   Moyens de prévention : 

  • Avant les travaux, demander au client out diagnostic pouvant révéler la présence d'amiante
  • Prévoir un mode opératoire permettant de limiter la création des poussières (humidifier, aspirer à la source, privilégier des outils manuels)
  • Porter les équipements de protection adaptés (masque avec filtre P3, combinaison jetable de type 5)
  • Informer et former les travailleurs au risque amiante (formation amiante type sous-section 4 y compris le chef d'entreprise)
  • Gérer convenablement les déchets (sacs spécifiques et filière d'élimination)
  • Assurer le suivi de l'exposition des salariés en complétant la fiche d'exposition individuelle amiante de chaque travailleur et en assurant le suivi individuel renforcé (SIR).

   

 


Circonstances :

  • Exposition à des poussières de bois
  • Utilisation de produits de traitement antifongiques et antiparasitaires de dois de charpente
  • Utilisation de colles
  • Exposition à des isolants thermiques

Moyens de prévention :

Poussières de bois :
  • En atelier, séparer les activités génératrices de poussières des autres zones de travail
  • En atelier, munir les machines d'aspiration des poussières à la source
  • Assurer l'entretien du système d'aspiration pour s'assurer de son efficacité
  • Réaliser un contrôle périodique du niveau d'empoussièrement 
  • Ne pas balayer ni utiliser de soufflette mais aspirer avec aspirateur industriel avec filtre absolu à haute efficacité
  • Sur chantier, réaliser les découpes avec des outils à vitesse lente ou avec des outils reliés à une aspiration ou à un sac
  • Port de masque type P2 minimum
  • Sensibiliser les salariés aux risques liés aux poussières de bois
  • Mettre en place une surveillance médicale renforcée des travailleurs exposés aux poussières de bois
 
Produits chimiques :
  • Identifier tous les produits utilisés
  • Se procurer les fiches de données de sécurité (FDS) des produits utilisés auprès du fournisseur

  • Chaque fois que possible, privilégier des produits moins nocifs
  • Adopter des bon réflexes : étiquetage visible, reconditionnement éventuel dans des contenants étiquetés, port des EPI préconisés par la FDS (vêtements, gants, masques, lunettes...)
  • Informer et former le personnel au risque chimique (conditions d'utilisation, dangers, étiquetage, EPI, comment réagir en cas d'accident...)
 
Plomb
 
  • Repérer l'éventuelle présence de plomb avant intervention
  • Éviter l’émission de poussières par captage à la source (aspiration, sac de recueil des poussières...)
  • Porter des EPI (vêtements, gants, appareils respiratoires)
  • Établir et faire respecter des règles d’hygiène strictes : lavage des mains et du visage avant les repas, se doucher, changer de vêtements après le travail…
  • Mettre en place une surveillance médicale renforcée des salariés exposés
  • Informer et former le personnel au risque plomb
 

 

 

   Circonstances :

  • Travail à proximité de lignes électriques (levage des fermes)
  • Utilisation de machines électroportatives

 

   Moyens de prévention :

  • Respecter les distances de sécurité pour les lignes aériennes (3m pour < 50 000 V et 5m pour > 50 000 V)
  • Utiliser un disjoncteur différentiel de haute sensibilité 30 mA sur les chantiers
  • Utiliser un enrouleur de rallonge électrique professionnel avec tambour résistant aux chocs (longueur 25m) avec protection contre les éclaboussures d'eau
  • Formation type B0 et délivrance d'un titre d'habilitation électrique

 


   Circonstances :

  • Utilisation du véhicule personnel pour se rendre au travail
  • Utilisation du véhicule de l'entreprise pour se rendre sur le chantier

 

   Moyens de prévention :

  • Véhicules équipés des dispositifs de sécurité (ABS, airbags, ESP,...)
  • Entretien régulier de l'état des véhicules
  • Contrôle quotidien de l'état des véhicules
  • Préparation du trajet avant de partir
  • Respect des bonnes pratiques de chargement (charge, arrimages intérieurs et extérieurs,...)
  • Sensibilisation des salariés au risque routier et aux mesures de sécurité
  • Contrôle par le chef d'entreprise que chaque conducteur est titulaire du permis de conduire

 


   Circonstances :

  • Exposition aux intempéries (pluie, vent, gel)
  • Travail dans des températures basses et hautes
  • Exposition aux rayons UV

 

   Moyens de prévention :

  • Intervenir sur le chantier lorsque les conditions climatiques sont favorables
  • Froid : fournir des vêtements chauds adaptés aux travaux à réaliser
  • Froid : donner la possibilité d'avoir accès à des boissons chaudes
  • Chaud : lorsque cela est possible, organiser la présence sur le chantier pendant les périodes où la chaleur n'est pas trop importante
  • Chaud : fournir 3 litres d'eau par salarié par jour

 

 

 Outils et solutions 


Pour vous accompagner dans la maîtrise de vos risques, IRIS-ST met à votre disposition des outils que vous pouvez utiliser et vous approprier. Ces outils sont disponibles dans la rubrique "BOITE A OUTILS". 

  • Mémos prévention - charpentier
  • Mémos prévention par risques
  • Document unique
  • Fiche EPI charpentier
  • Fiche individuelle d'exposition à l'amiante
  • PPSPS
  • Plan de prévention
  • Protocole de sécurité
  • Documents liés à amiante
  • Documents liés aux échafaudages
  • Registre de sécurité
  • Affichage obligatoire
  • Formulaires en cas d'accident...