Travailleurs à risques particuliers

Travailleur isolé, femme enceinte utilisant des produits chimiques dangereux... dans certaines situations de travail ces travailleurs sont plus vulnérables. De ce fait, le chef d'entreprise doit prendre en compte ces travailleurs particuliers dans sa démarche de prévention. 

 

 

 Travailleurs isolés
Le travail isolé est très fortement déconseillé dans le BTP et certaines situations de travail isolé sont interdites :
  • Travail sur cordes
  • Manoeuvres de recul avec un engin si visibilité réduite
  • Utilisation d'appareils de levage pour manutentionner des charges
  • Travail sur chantiers ou dans les ateliers avec présence de courants électriques, pour les travailleurs non habilités
Quand le travail isolé est toléré, le chef d'entreprise doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour que le travailleur isolé puisse être secouru dans les plus brefs délais en cas d'accident.
 Le travail isolé doit être pris compte dans la rédaction du Document Unique.
 
Bonnes pratiques : 
  • Formez et informez votre salarié sur les risques présents
  • Pensez à appeler un collègue, un proche en début d'intervention sur votre chantier puis à la fin lorsque vous avez terminé.
  • Equipez vous de Dispositifs d'Alarme pour Travailleur Isolé (DATI)
 
 
 Femmes enceintes
Pendant la grossesse et l'allaitement, l'exposition à des produits chimiques dangereux et certaines activités peuvent altérer le foetus. Dès connaissance de votre grossesse, prévenez votre médecin du travail qui vous conseillera sur les risques et les aménagements à prévoir.
 
Situations de travail interdites aux femmes enceintes :
  • Exposition aux produits chimiques CMR (plomb, amiante, benzène...)
  • Conduite d'engins de chantier 
  • Usage du diable pour transporter des charges
  • Travail de nuit...
 Lisez les étiquettes sur les produits chimiques que vous utilisez et renseignez vous sur les pollutions présentent dans l'entreprise (fumées...)
Toute femme enceinte, qui vient d’accoucher ou, qui allaite son enfant peut à tout moment si elle le souhaite être orientée sans délai vers le médecin du travail en vue d'adaptations de postes.